Les nouveautés de NeoLoad

Plus d’automatisation du test de performance.
Plus d’intégration avec vos outils.

Versions

NeoLoad 6.4

NeoLoad 6.3

NeoLoad 6.2

NeoLoad 6.1

NeoLoad 6.0

NeoLoad 5.5

Release Mars 2018

Les nouveautés de NeoLoad 6.4

NeoLoad 6.4 est disponible. Cette version inclut des améliorations pour ce qui est de l’ouverture de la plateforme et des tests de composants et d’API; NeoLoad 6.4 assure aussi une meilleure compatibilité avec les nouvelles technologies côté serveur. Les entreprises qui utilisent New Relic APM  trouveront une intégration améliorée avec NeoLoad 6.4 qui conduit à une meilleure efficacité opérationnelle.

NeoLoad Web – Tableau de SLA centralisé

Grâce à NeoLoad Web, les testeurs et tous les acteurs de la performance peuvent rapidement identifier et comprendre les causes d’échec d’un test, grâce a une nouvelle page de synthèse qui montre le statut des SLA dans NeoLoad. Ce rapport de SLA vous permet de comprendre pourquoi votre test a échoué. Vous savez précisément quel SLA a échoué et pourquoi.

Tableau de SLA centralisé

Validation plus facile pour les réponses JSONPath et XPath

Les testeurs effectuant des tests de Composant / API peuvent désormais valider plus facilement des réponses en se basant sur le critères de type de contenu. Avec la version antérieure de NeoLoad vous deviez utiliser le même type de contenu (JSON ou XPath) spécifié dans le type d’extraction de réponse. Les testeurs utilisant NeoLoad 6.4 peuvent maintenant spécifier JSON ou XPath lors de la création d’un extracteur de variable ou de la définition d’une validation de réponse, indépendamment du type de contenu de la réponse. JSONPath ou XPath peut être utilisé pour toutes les requêtes, y compris celles définies manuellement.

Validation plus facile pour les réponses JSONPath et XPath

Infrastructure de test automatisée

Les équipes DevOps effectuant des tests de performance automatisés sont habituées à utiliser tout type de combinaison de générateurs de charge cloud et/ou sur site. En tant que praticiens DevOps, ils préfèrent sans doutes une approche API plutôt qu’une approche ligne de commande/CLI. Les tests automatisés peuvent démarrer et utiliser une session cloud à l’aide de l’API NeoLoad Runtime. L’API permet aux utilisateurs de préciser les caractéristiques d’une session Cloud, y compris la combinaison souhaitée de générateurs de charge cloud et sur site, et peut faire référence à des crédits VUH ou Cloud. Cette session cloud peut ensuite être démarrée automatiquement et utilisée par un test automatisé. Cette fonctionnalité se traduit par un niveau plus élevé d’automatisation des tests, ce qui permet d’économiser du temps sur chaque itération de test.

Intégration APM supplémentaire disponible

Le portefeuille d’intégration de NeoLoad avec les principales plateformes APM – Dynatrace, AppDynamics et CA -a été étendu pour intégrer New Relic. Une nouvelle action avancée NeoLoad permet l’analyse des données de test de charge en utilisant NewRelic APM et New Relic Insights. Cette action avancée fournit à la fois une intégration de New Relic vers NeoLoad (affichage de données New Relic dans NeoLoad) et de NeoLoad vers New Relic (envoi de données de test en charge NeoLoad vers New Relic Insights). L’action avancée NeoLoad est disponible sur Neotys Labs, incluant un Tutoriel qui montre comment l’utiliser. Ce dernier est également disponible depuis le Plugin Central New Relic et sur le site New Relic. La documentation et les captures d’écran sont disponibles sur GitHub.

Prise en charge de la méthode de compression côté serveur Brotli


Les serveurs et les navigateurs utilisent un algorithme de compression pour compresser le contenu de la réponse. La compression côté serveur de Brotli a été créée par Google; c’est un algorithme de compression sans perte générique qui compresse les données en combinant une variante moderne de l’algorithme LZ77, le codage de Huffman et la modélisation de contexte de second ordre, avec un taux de compression comparable aux meilleures méthodes de compression disponibles actuellement. La spécification du format de données comprimé Brotli est définie dans la RFC 7932. Elle est similaire en vitesse avec dégonflement mais offre une compression manifestement plus dense que zopfli, LZMA et bzip2.

Comment migrer vers NeoLoad 6.4 ?

Voici comment mettre à jour votre version de NeoLoad (nécessite une offre Support en cours de validité) :

  1. Téléchargez NeoLoad 6.4
  2. Installez NeoLoad dans un nouveau répertoire (ne l’installez pas sur la version précédente).
  3. Il n’est pas nécessaire de télécharger une nouvelle clé de licence. NeoLoad vous demandera simplement d’activer votre licence actuelle pour la version 6.4.
  4. Effectuez une copie de sauvegarde de vos projets avant de les utiliser avec la nouvelle version.

Obtenez plus d’informations sur la migration vers NeoLoad 6.4 ou téléchargez l’édition gratuite de NeoLoad!

Suivez-nous